Actualité

Apprendre le français avec i.PEICC : Un tremplin vers l'intégration

Apprendre le français avec i.PEICC : Un tremplin vers l'intégration

Alain et Rachida, des bénévoles passionné.e.s et investi.e.s, ouvrent les portes du français à des femmes venues d'horizons divers.

Des ateliers linguistiques 

Alain et Rachida, anciens bénévoles de l'association Vivre Ensemble, accueillent des femmes désireuses d'améliorer leur maîtrise du français chaque jeudi et vendredi matin, à i.PEICC. Des ateliers sont également proposés à la maison pour tous aux Hauts de Massane les lundis et mardis après-midi. Ils offrent une opportunité de maîtriser la langue, s'intégrer dans la société française et gagner en autonomie.

Un accompagnement personnalisé 

Les ateliers sont réfléchis au préalable et réadaptés en fonction du niveau des participantes présentes, ceux-ci permettent de travailler la compréhension, l'écriture, l'expression et même, pour les plus avancées, de s’ouvrir à l'histoire, la culture générale et accéder à des informations et conseils en matière de santé, d’alimentation, d'hygiène et d’écologie.

Un soutien inestimable

Principalement originaires du Maroc et arrivées en France il y a plusieurs années ou il y a peu de temps, ces femmes trouvent dans ces cours un précieux soutien. Elles apprennent à utiliser la langue, à la comprendre et à s'exprimer, gagnant ainsi en confiance et en autonomie.

Un besoin d'intégration et d’adaptation 

Pouvoir interagir avec les autres, aider leurs enfants, s'affranchir d'une dépendance linguistique, découvrir de nouvelles choses, retrouver leur chemin, s'occuper quand leurs enfants et mari sont occupés, aller chez le médecin, gérer des démarches administratives... Les motivations des participantes sont multiples et reflètent leur profond besoin d'intégration.

Des progrès encourageants et une volonté palpable

Les ateliers se déroulent dans l’entraide et la traduction. Certaines, plus assidues, progressent à vue d'œil, et d'autres, plus timides, participent de manière intermittente. Mais chez toutes, une volonté commune se dessine : celle de s'approprier la langue française et de s'ouvrir de nouvelles perspectives.

Une simple demande suffit

Pour rejoindre ces ateliers linguistiques ou avoir plus d’informations, il suffit de contacter les salarié.e.s d'iPEICC. Un simple pas vers une meilleure intégration et une vie plus épanouissante.

Des frontières et des femmes : un voyage littéraire poignant au cœur de l'exil

Jeudi 16 mai dernier, les associations i.PEICC et Esprit Libre, ont convié leurs membres à un arpentage littéraire du livre Des frontières et des femmes de Manuela Parra. Une œuvre poétique et poignante qui retrace les récits de femmes ayant fui leur pays pour un avenir plus sûr, dans le contexte historique de la fin des années 1930.

Un choix d'œuvre en résonance avec le public

Nezha, fondatrice de l'association Esprit Libre, et Mélissa, salarié d'i.PEICC, ont choisi ce livre en écho à la thématique de la Comédie du Livre 2024. En effet, le vécu des femmes exilées raconté dans l'œuvre a semblé particulièrement pertinent au vu du public des deux associations, souvent issu de l'immigration.

Une lecture partagée et analysée

Les participant.e.s à l'arpentage se sont réparti.e.s la lecture du livre, échangeant ensuite leurs impressions et analysant chaque chapitre avec attention, autour d'un thé convivial. Ce partage a permis une compréhension approfondie de l'œuvre et de ses messages forts.

Le rôle crucial des femmes dans les conflits

Au fil des pages, le groupe a découvert le courage et la résilience de ces femmes face aux épreuves de la guerre civile espagnole et d'autres conflits. L’ouvrage, mêlant poésie, récits et témoignages, a mis en lumière le rôle essentiel joué par les femmes durant ces périodes troublées, souvent reléguées au second plan derrière les hommes.

Des témoignages personnels touchants

L'arpentage a également donné lieu à un échange poignant sur les expériences personnelles des participant.e.s, marquées par l'exil sous diverses formes : exil géographique, exil de soi-même, exil de ses origines ou de sa culture. Des témoignages touchants qui ont enrichi la discussion et permis de tisser des liens entre les membres du groupe.

Rencontre avec Manuela Parra: une voix puissante pour les femmes

Le point d'orgue suite à cet arpentage fut la rencontre avec Manuela Parra lors de la 39ème Comédie du Livre à Montpellier le 18 mai. L'auteure, elle-même fille d'exilé, a pu partager son parcours et sa motivation pour écrire ce livre.

Manuela Parra a expliqué son désir de mener une enquête sur l'exil pour comprendre son histoire familiale et sa place dans le monde. Elle a également souligné l'importance de donner la voix aux femmes qui ont vécu des souffrances similaires, et de dénoncer leur invisibilisation dans les récits de guerre.

Nous avons pu en apprendre davantage sur l’importance de la poésie très présente et poignante dans cette œuvre et dans l’histoire espagnole dans le contexte historique des évènements. Effectivement, l'auteure nous a partagé que la poésie fait grande partie de l’histoire de sa famille notamment de son père et qu’elle est très inspirée par le poète Garcia Lorca.

A la fin de son roman, l'auteure nous a confié qu’elle a décidé de parler de l’histoire de sa mère et sa grand-mère afin de leur donner la parole et aussi leur rendre hommage pour le courage qu’elles ont eu, elles et toutes ses femmes.

Certaines personnes assistant à cette rencontre ont pu se faire dédicacer le livre par son écrivaine.

Un livre qui donne la parole aux femmes oubliées

Des frontières et des femmes est un livre essentiel qui donne la parole à celles que l'histoire a souvent oubliées. Un témoignage poignant sur la force et la résilience des femmes face à l'adversité, qui invite à une réflexion sur les notions d'exil, d'identité et de courage.

Cet arpentage a été une expérience riche et enrichissante pour tou.te.s les participant.e.s. Il a permis de découvrir une œuvre littéraire puissante, de partager des expériences personnelles et de rencontrer une auteure engagée.

 

 

Bruits "maisons" : enfants en créations de vacances et sur scène

Bruits "maisons" : enfants en créations de vacances et sur scène

Pendant une semaine, durant les vacances en février, une quinzaine d'enfants de 7 à 11 ans ont enregistrés un podcast multilingue et construit leur Maison Du Bruit pour les présenter en public au théâtre à leurs familles et amis. 

La semaine s’est donc articulée entre arts sonores et arts plastiques, et jeux en extérieurs, avec des rencontres entre enfants qui ne se connaissaient pas.

Une écoute publique, aussi pour les familles venues en nombres, a été accueillie généreusement par l'équipe de La Petite Scène du Théâtre Jean Vilar à l’issue de la semaine. Le Tiers Lieu Culturel a proposé à la suite, dans ce même cadre, un spectacle de kamishibaï (théâtre de papier), là aussi réalisé par les enfants qui participent aux temps d’animations des mercredis matins ou des vacances habituellement au Tiers Lieu Culturel. Une créatrice de kamishibaï a fait une représentation et les enfants ont lu et présenté eux aussi leur création devant plus d'une soixantaine de personnes, en famille : une aventure de Charly Chaplin écrite et dessinée par eux dans leur propre castelet (butai).

Les enfants ont pu profiter de ce moment en toute liberté, des chants ont été entonnés et la scène et le gouter investis avec beaucoup de joie !

Pour l’animatrice du Tiers Lieu Culturel, et d’i.PEICC, c’était l’occasion aussi de retrouver notre collègue Justine et les habitants du bidonville de Bonnier par la médiation de La Cimade, avec qui nous gardons une complicité pour partager des actions avec les jeunes. En effet, nous avons pu accueillir déjà une élève de troisième en stage d'observation des métiers de l'animation culturelle.

L'émission est en ligne, vous pouvez l’écouter, interprétée par les enfants, stagiaires, volontaires en service civique du Tiers Lieu Culturel en suivant ce lien ici .

Bravos aux enfants ! Merci aux mamans pour le gouter ! Et aussi, merci aux équipes du Théâtre Jean Vilar, de La Cimade et d’OAQADI, à nos jeunes participants du Parcours Art Ensemble !

Et dans l’actualité qui se poursuit, pour fêter le printemps, OAQADI nous propose de nous retrouver le 14 juin pour partager avec vous leur docu-fiction sur la source cachée de Celleneuve ! Plus d’infos par ici .

Le Parcours Art Ensemble

Le Parcours Art Ensemble

Ci-dessus: partcipants au workshop à l'Ecole des Beaux Arts de Montpellier, MO.CO. ESBA.

Tremplin vers la découverte et l'intégration des écoles et des métiers artistiques et culturels à destination des 16-25 ans !

Ce dispositif permet notamment à des jeunes issus des quartiers politique de la ville ou avec « moins d'opportunités » de bénéficier d’un accompagnement pour leur projet professionnel et d'avenir grâce à un programme complet d'immersion et d'accompagnement !

Ce parcours vise à créer une dynamique de rencontre et de découvertes favorisant le décloisonnement entre le monde de la culture et de la création et des jeunes de 16 à 25 ans de quartier politique de la ville (notamment le quartier de la Mosson) ou avec « moins d'opportunités » ayant une pratique artistique ou une appétence pour le milieu professionnel de la création artistique (arts plastiques, arts visuels - une ouverture vers les milieu du spectacle vivant est envisagée dans les années à venir).

Le programme proposé et construit ensemble d'octobre à juin permet aux jeunes qui le suivent d’obtenir les bases pour accroître leurs connaissances artistiques. Ils ont ainsi l'opportunité de tester et/ou d'approfondir leur(s) pratique(s) artistique(s), leur(s) connaissance(s) du milieu professionnel de la culture et la création, d’accroître leur culture générale et leur réseau par des rencontres avec des artistes, étudiants en écoles d'arts et professionnels de ce milieu (médiateur, techniciens...).
Ce parcours est pensé dans une logique d’émancipation sociale - valorisation et reconnaissance des jeunes talents - et de développement social local - accompagner la transformation, et la valorisation du quartier de la Mosson et de ses habitants.

A qui s'adresse le Parcours Art Ensemble ?

A toute personne de 16 à 25 ans ayant une pratique artistique ou une réelle curiosité pour les arts ou les métiers  artistiques et culturels, et souhaitant soit :
  • entrer, ou réfléchir à son entrée, en école d’art ou formation professionnelle liée au milieu culturel,
  • découvrir les métiers de l'animation culturelle,
  • accroître son réseau ou ses connaissances pour mener à bien ses / son projet(s),
  • être accompagnée dans la structuration de ses envies ou projets et ayant besoin d’un soutien pour les mener à bien,
  • vivre de nouvelles expériences sans avoir de projet particulier, mais souhaitant découvrir un nouveau milieu professionnel et / ou participer à des projets collectifs créatifs.

Déroulement et inscription

D’octobre à Juillet est proposé un programme d’activités mêlant des actions collectives (workshops, sorties culturelles, rencontres pros…) et des opportunités individuelles (accompagnement à la définition de projet d’avenir, à la constitution d’un book, mise en stage, accès à des cours et ateliers d’arts, ...).

Dans un souci d'accessibilité au plus grand nombre et quelle que soit sa situation, tout à chacun peut intégrer ce projet quand il le souhaite ou peut tout au long de l’année ! L’idée étant d’adapter le parcours de chaque jeune au sein du projet en fonction de ses besoins et de ses disponibilités.
 
La quasi-totalité des activités du Parcours Art Ensemble est gratuite et accessible sur adhésion à l’association (12 à 20€ l’année), afin que la question financière ne soit pas un frein à la participation.

A propos de i.PEICC et du MO.CO.

i.PEICC intervient au niveau de l'éducation populaire en favorisant l'accès du plus grand nombre à la connaissance et à la culture et est installé dans le quartier de la Paillade à Montpellier depuis 1988. Notre association y développe des actions dans un champ qui s’étend de l’expression artistique à la citoyenneté active, du développement de la vie associative aux échanges internationaux et à l’implication des jeunes. Dans ce « laboratoire à ciel ouvert », les animateur-trice-s expérimentent avec les habitant-e-s de nouveaux outils d’animation dans le but de favoriser l’émancipation individuelle et collective, la transformation sociale.

Le MO.CO. Montpellier Contemporain est un écosystème artistique qui va de la formation jusqu’à la collection, en passant par la production, l’exposition et la médiation, par la réunion d’une école d’art et deux centres d’art contemporain : le MO.CO. Esba (École Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier), le MO.CO. Panacée (laboratoire de la création contemporaine) et le MO.CO. Hôtel des collections (espace dédié à des expositions d’envergure internationale).

Régulièrement nous vous proposons de nous rencontrer pour un temps d'information autour du Parcours Art Ensemble qui peut s'intégrer librement, à la carte, ou en Mission de Service Civique pour les personnes de 16 à 25 ans.

Nous vous proposons des temps de rencontres collectifs ou des rendez-vous individuels en nous contactant :

Animatrice du Tiers Lieu Culturel : Karine Castelneau

06 20 55 41 61 / 04 67 16 46 02

182 Square de Corte, Montpellier (Tram Halles de la Paillade).

Une fiche sera à votre disposition lors de ces rencontres, vous pouvez aussi la remplir en ligne préalablement ici.

 
En savoir plus

i.PEICC accueille de jeunes européen.ne.s en Corps Européen de Solidarité

Labellisée LEAD, i.PEICC compte parmi ses activités l'envoi de volontaires en Corps Européen de Solidarité et accueille de nouveau cette année de jeunes européen.s sur ses activités. Un enrichissement pour les volontaires venues en France découvrir la culture et s'impliquer dans les projets et un enrichissement pour l'équipe de l'association, salariée, bénévoles et volontaires en service civique.

En octobre 2023, Beatriz (volontaire espagnole) et Charlotte (volontaire allemande) ont rejoint l'équipe d'i.PEICC pour une mission de 10 mois, l'une sur les activités jeunesse et l'autre sur les activités culturelles et artistiques. Charlotte a décidé d'écourter son volontariat et aura profiter d'une expérience de deux mois parmi nous.  En janvier 2024, i.PEICC a accueilli Marlène (volontaire allemande) qui a intégré les activités culturelles et artistiques de l'association au sein d'une équipe de volontaires en service civique pour une durée de 6 mois. Beatriz et marlène sont parmi nous jusqu'à juin !

 

Voici les récits que chacun a pu faire de son expérience après 2 à 3 mois au sein d'i.PEICC :

 

"J'ai commencé mon volontariat à i.PEICC avec le Corps Européen de Solidarité le 14 Septembre 2023. L'objectif de la mission est de travailler avec les jeunes et dans le contexte de l'art et de la culture. Cela m'a intéressé et j'ai postulé pour une durée de 10 mois. J'ai eu un excellent aperçu du travail de l'organisation dans son ensemble et j'ai pu participer à différents projets. Comme l'organisation se trouve à la Mosson, les projets concernent principalement les habitants de ce quartier et les projets qui y sont mis en œuvre. Outre les ateliers de rue, les cercles de lecture, la promotion du volontariat européen, j'ai passé beaucoup de temps à jouer avec les enfants de l'organisation. J'ai également vécu à la Mosson en m'impliquant dans l'AFEV.  Dans ce contexte, j'aurais aimé avoir plus d'informations sur la vie quotidienne dans ce quartier pour commencer ma vie dans ce quartier afin de commencer ma vie ici avec plus de conscience. En outre, j'ai vécu avec des étudiants français, ce qui a facilité ma socialisation dans un nouveau pays. Au cours des 6 premières semaines, après avoir consulté l'organisation d'accueil et d'envoi, j'ai décidé d’écourter mon volontariat, parce que j’avais reçu une autre opportunité de développement professionnel. J'ai pris cette décision avec le soutien de l'organisation d'accueil et de l'organisation d'envoi.

Charlotte

« Depuis mon arrivée le 14 septembre, j’ai l’impression que le temps passe très vite… Les deux dernières semaines de septembre, ainsi que le mois d’octobre, j’ai appris à connaître le fonctionnement de l’association, en accompagnant les coordinateurs de chaque section dans certaines de leurs tâches quotidiennes. J’ai également suivi deux petites formations avec une autre association appelée l’ Afev, avec laquelle je fais quelques activités de bénévolat. En novembre, avec l’arrivée des volontaires français du service civique, l’organisation a changé et chacun a eu des horaires et des tâches plus ou moins définis, dans mon cas avec l’équipe pôle jeunesse. Voici quelques-unes des activités menées pendant cette période que j’aimerais souligner : les Ollympiades à la Paillade,des événements pour promouvoir la mobilité européenne dans différents lieux de la région Occitanie, l’arpentage de lecture avec des femmes et des jeunes d’origine arabe, l’écriture des règles de vie avec des exclus de l’école, la danse contemporaine avec des personnes âgées, la semaine de formation avec les volontaires du service civique à l’ I.peicc et la lecture à voix haut au Gazette café (Montpellier) avec Janine Teisson et les jeunes de la Paillade. Dès le début, j’ai senti un accueil chaleureux au sein de l’association et la possibilité de pouvoir créer mes propres projets, me motive à poursuivre mes efforts pour améliorer la langue et créer des liens sociaux. Pour conclure, grâce à la semaine de formation à Saint-Jean-de-Monts avec tous les volontaires européens qui sont en France, ainsi que d'avoir rencontré des personnes merveilleuses de différents pays et des dynamiques amusantes et intéressantes, nous avons pu  réfléchir et clarifier nos objectifs pour le programme. L’une de mes principales conclusions, qui m’aide également à m’adapter à l’endroit et aux habitants de mon quartier, est que nous devrions toujours essayer de chercher ce qui nous unit, même si de nombreuses différences nous séparent. C’est la seule façon de créer des liens et des projets communs qui fonctionnent »

Beatriz

« Mes premiers 48 jours en France ! Le 8 janvier, je suis arrivée en France avec le programme « Corps européen de solidarité » pour être volontaire pendant 6 mois à l'association i.PEICC  à Montpellier. 48 jours plus tard, j'ai l'impression que le temps a passé très vite et en même temps j'ai vécu déjà beaucoup de choses différentes pendant cette première période. J'ai été accueillie très chaleureusement par l'organisation et rapidement je me suis sentie bien dans l’équipe. L'équipe composée de nombreux jeunes qui font un « service civique » chez i.PEICC, nous travaillons ensemble sur les thèmes de l'art et de la culture avec des jeunes du quartier de la Mosson. Tous les mercredis matin, nous avons un atelier pour les enfants et une fois par semaine, nous allons dans une école primaire où nous bricolons avec les enfants. Nous ne sommes pas seulement créatifs pendant que nous travaillons sur des idées pour les enfants. Ensemble, nous nous essayés à la chorale, au dessin, à la broderie ou nous avons inauguré la nouvelle presse pour la linographie, et nous avons crée chacun un propre design pour une impression sur linoléum. Mes points forts personnels était jusqu'à maintenant un projet radio pendant une semaine comme activité de vacances pour les enfants et un atelier chez un artiste aux « Beaux-Arts » où nous avons pu réaliser nos propres créations en volume. De plus, j'ai eu l'occasion d'aller à un séminaire à Saint-Jean-de-Monts où j'ai rencontré beaucoup de gens inspirants, qui viennent de différents pays européens et font tous du volontariat en France. Nous avons passé une super semaine ensemble, à jouer des jeux intéressants pour apprendre sur nos cultures. Dans l'ensemble, je suis très heureuse des expériences que j'ai pu faire dans un nouveau pays et je me réjouis déjà à tout ce qui va encore arriver ici » 

Marlène

 Merci à Beatriz, Marlène, Charlotte pour leur engagement parmi nous !

 

Bientôt les vacances scolaires, voici ce qu’il peut se passer à i.PEICC

 
 
Entre sortie Karting et excursion au musée Dali en Espagne, flashback sur deux activités des dernières vacances racontées par Beatriz, volontaire espagnole en mission sur les activités Jeunesse dans le cadre du Corps Européen de Solidarité
 
« Pendant la semaine de vacances, Zakia, animatrice du projet Jeunesse, a proposé une activité collective aussi originale que divertissante : le karting. Une fois arrivés sur le circuit de kart à Pérols, nous avons reçu les instructions pour effectuer la course en toute sécurité et nous avons enfilé l’équipement de protection. Nous avons eu l’occasion de faire deux tours, où la compétitivité et l’énergie étaient au rendez-vous. Cela a été l’une de mes activités préférées depuis je suis arrivée, et je pense que tout ceux qui ont participé ont pu apprendre à se connaître un peu plus et ont passer un moment de plaisir et d’adrénaline. Je recommenderais à tous les jeunes d’essayer cette activité, cela en vaut vraiment la peine! »
 
« Autre activité des vacances, nous avons fait une excursion avec Kader, animateur Jeunesse et les jeunes de 12 à 15 ans au musée Dali à Figueres (Espagne). Comme c’était une journée ensoleillée, nous avons pu déjeuner tranquillement dans un parc et nous amuser sur la tyrolienne et les balançoires avant de commencer notre visite du musée.
Il convient de noter que le comportement des jeunes tout au long de la visite a été exemplaire et qu’ils ont fait preuve de curiosité pour l’art de ce célèbre artiste. Après la visite, nous nous sommes promenés dans le village et nous nous sommes arrêtés pour acheter un goûter. Ensuite, nous avons entamé le retour à Montpellier.
Sans aucun doute, ce fut une journée bien remplie que nous avons tous appréciée »
 
Merci Beatriz pour ton engagement !
 
 

Solyna a choisi de partir 2 mois en Croatie en Volontariat européen

Solyna a choisi de partir 2 mois en Croatie en Volontariat européen avec #i-PEICC peuple et culture et #Mreža udruga Zagor en #corpseuropeendesolidarité et nous le résume en quelques mot😉
Mon expérience de volontariat en Croatie avec l'IPEEC et Mreza Udruga Zagor a été véritablement enrichissante. Durant deux mois, j'ai résidé seule à Zabok, contribuant activement à la rédaction d'articles pour un magazine local destiné aux adolescents. Ce périple en solitaire a été une aventure tant intimidante que captivante.
Au-delà de l'aspect professionnel, ce volontariat a joué un rôle déterminant dans l'amélioration significative de mon niveau d'anglais. Les interactions avec mes collègues de travail, qui sont devenus comme une famille pour moi, ont profondément marqué cette expérience. Ce n'était pas simplement un stage, mais une immersion complète dans une nouvelle culture, forgeant des liens personnels et professionnels durables. Ces deux mois m'ont offert bien plus qu'une contribution éditoriale ; ils ont sculpté ma perspective et enrichi ma vie d'une manière qui va au-delà des mots.
NOTRE NEWSLETTER
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à notre newsletter est confirmée.

Peuple et Culture
Association de Jeunesse et d’Éducation populaire

i.PEICC lutte contre l’exclusion sociale, professionnelle et culturelle à travers le développement d’une citoyenneté active.

Peuple et Culture développe des démarches d’éducation populaire, favorisant l’éducation critique, l’autonomie, l’ouverture culturelle et interculturelle, la transmission des savoirs, le goût de l’expression et de l’action collective, de la créativité et du vivre ensemble.
www.peuple-et-culture.org

© 2024 i.PEICC
We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.